Perfecting the skills I have learned thus far

So far, I have done two posts about what I have cooked. The first one went over very well, especially the potatoes. However, I wanted to incorporate more vegetables. The BBQ challenge also went over very well but I did receive one comment asking me if i had done a marinade. At that exact moment, I had no idea what that meant so I went on a small hunt. Instead of trying something completely new I wanted to take this opportunity to improve on what I have done up to now. I started with incorporating more vegetables. While I was scrolling through Pinterest looking for potato recipes I came across this great one for a twice baked potato with cheese and broccoli. Right from the title I saw a vegetable so of course I had to click on the delicious looking picture to see what it would require. I was pleasantly surprised when it asked for not only broccoli, but also for cauliflower. I got a little confused as I didn’t see the cauliflower in the picture, until I read the directions for the recipe. I was amazed that it told me to mash the cooked cauliflower in with the potatoes scooped out of the shell. I loved this idea so I ran to superstore and got all the ingredient it required, except for the buttermilk because, well I forgot. I also grabbed I nice big steak so I could make the world best marinade, which I also found on Pinterest. 2A78AE51-1C0F-46AC-B1C9-B058FB2A8E38When I got home the first step was to follow the marinade recipe, which I altered by adding honey garlic sauce and eliminating the soy sauce. I also added some cayenne. I let the steak sit in the sauce for about three hours, and then I began the potatoes. I had to pierce them with a fork and cook them so when I cut them in half I could scoop out the insides. 20170530_194155I then mashed the potato “flesh” as said in the recipe with the cooked cauliflower. After that I was supposed to add the buttermilk, but since that wasn’t possible I used regular 2% milk with some lemon juice which I found online as a replacement for the missing ingredient. I also added some cheese in the mixture before scooping it back into the shells.20170530_194932 After they were all full and tantalizing I added the cooked broccoli (I stood it up so the stem was inside like a tree) and of course more cheese.20170530_195145

I then baked it in the oven for about 8 minutes. While the potatoes cooked I took the time to pan fry my steak to a perfect medium and voila, Bon Appetit!

Advertisements

Pronoms relatifs

Plan de leçon – les pronoms relatifs

Date : le vendredi 4 novembre, 2016

Nom : Kymber, Christina et Calida

Niveau : étudiants de l’université                                                                 

Matière scolaire : Les paquets de feuilles, le power-point, les exercices, des crayons, un tableau blanc, des marqueurs et un prix.
Durée : 1 heure                                                       

Observateur/observatrice : Les étudiantes de la classe Francais 301

Résultat d’apprentissage : L’étudiant connais ce que c’est les pronoms relatifs, et les pronoms relatifs sans antécédent, et connaître leurs critères, ce que le pronom remplace, et quand les utilisés.

Indicateur de réalisation : L’étudiant sera capable de définir, appliquer, et identifier les pronoms relatifs et les pronoms relatifs sans antécédent.

Objectif langagier : L’étudiant sera capable d’utiliser les pronoms relatifs et les pronoms relatifs sans antécédent dans la vie quotidien.

Objectif affectif / activité choisie : Chaque étudiant va recevoir un paquet de feuilles avec des vides qu’il faut remplire en suivant un power point qu’on va présenter. Le power point explique les fonctions des pronoms relatifs et qu’est-ce c’est un antécédent. Après la présentation de power point, on diviserait les étudiants en groupe de deux pour pratiquer avec des exercices, qu’on va corriger ensemble. Finalement, on fera un jeu au tableau en équipes.

Amorce : Les paquets de feuilles qu’on va distribuer parmi les étudiants auront la même information que le power point. Le bût des vides est que les étudiants portent attention pendant la présentation. La première partie de la présentation va décrire les pronoms relatifs, les antécédents et les différents fonctions de chacun des pronoms. La deuxième partie de la présentation va expliquer les deux cas où  les pronoms relatifs sans antécédent sont utilisés.

Étapes de développement (démarche de la leçon) : Les étudiants vont être mis en partenaires pour travailler les exercices, après quinze minutes nous allons les corriger ensemble.  


Clôture : On va jouer un jeu avec le étudiants pour pratiquer les pronoms relatifs avec et sans antécédent.


Évaluation (comment savoir que l’objectif est atteint?) : En corrigeant les exercices et en jouant le jeu, chaque étudiant sera capable de mettre les pronoms relatifs en pratique.

 

 

 

 

 

 

Les pronoms relatifs

Un pronom relatif est un _________ (mot) qui remplace un ___________ (nom), que l’on appelle __________________  (antécédent) et qui introduit une _____________________ (subordonnée relative).

Pour bien choisir le pronom relatif, il importe de connaître sa fonction au sein de la phrase subordonnée.

​Pour trouver la fonction du pronom relatif, on disjoint la phrase ____________ (principale) (P1) et la phrase _________________ (subordonnée) (P2) en deux phrases autonomes:

P1: Le gâteau était délicieux.
P2: J’ai mangé le gâteau.

Le gâteau ______ (que) j’ai mangé était délicieux.

Formes

  1. « Qui » est le pronom relatif ___________ (sujet). Il remplace un nom de personne ou un nom de chose.

Ex. Il avait fait des voyages qui l’avaient enrichi.

  1. « Que » est le pronom relatif ___________________ (objet direct). Il remplace un nom de personne ou un nom de chose.

Ex. Le chien que tu as acheté.

  1. « Dont » replace ________ (de) et un nom. Dont est place immédiatement ________ (après) l’antécédent.

Ex. J’ai plusieurs amis dont les enfants d’intéressent aux ordinateurs. (dont = de mes amis)

  1. « Lequel » s’emploie après un _______________ (préposition); il remplace un nom de personne ou un nom de chose.
  Masculin Féminin
Singulier lequel laquelle
Pluriel lesquels lesquelles

     Ex. Mes amis ont une fille pour laquelle ils ont tout sacrifié.

 

 

 

Nom : __________________ Date : _______________

 

Les pronoms relatifs sans antécédent

Les pronoms relatifs sans ____________(antécédent) les plus ____________ (fréquents) sont : ce qui, ce que, ce dont, ce à quoi, avec quoi, sans quoi, tout ce qui/que/dont, de quoi.

Il y a deux cas où on utilise un pronom relatif sans antécédent :

  1. On utilise un __________(pronom relatif) sans antécédent quand le pronom ne ___________ (remplace) rien.

Par exemple : C’est exactement ce à quoi j’ai pensé à quand les nouvelles sont sorties hier soir.

Ce à quoi ne remplace rien dans la phrase. Nous ne savons pas à quoi le sujet a pensé, dont ce à quoi est un pronom relatif sans antécédent.

  1. On voit aussi un pronom relatif dans les cas où le pronom ___________(remplace) toute une ___________(phrase).

Par exemple : Julien fait ses devoirs, ce que je ne comprends pas.

Les deux phrase que nous avons mis ensemble sont : Julien fait ses devoirs. Je ne comprends pas que Julien fait ses devoirs.

En utilisant les pronoms relatifs nous pouvons éviter de la répétition.

 

 

 

Les pronoms relatifs sans antécédent exemples

Ce qui- « Ce qui » remplace un sujet ( un sujet de est )

Exemple : C’est que nous aurons des examens quelques jours avant Noël, ce qui est une malchance.

Ce que- On utilise « ce que » quand ça remplace un complément d’un objet direct.

Exemple : Je ne comprend pas ce que vous dites.

Ce dont- On utilise « ce dont » après la préposition de

Exemple : Cherche dans tout tes vêtements ce dont tu aurais besoin pour nos vacances en Europe.

Ce à quoi, avec quoi, sans quoi- On utilise sans quoi quand nous pouvons le remplacer par « si non ». Tous les trois sont des objets de prépositions.

Exemple : Tu dois étudier tes notes de classes, sans quoi tu n’auras pas de bonnes notes.

Tout ce qui/que/dont- On utilise ceci pour remplacer « everything »

Exemple : Les scientifiques veulent prouver si c’était Dieu qui a créé tout ce qui existe sur la terre.

De quoi- « De quoi » se trouve dans les expressions : avoir de quoi payer, manger, vivre, donner de quoi manger .

Exemple : Dans certains pays, les personnes n’ont pas de quoi manger.

 

 

 

 

Les exercices

Nom:

Date:

Les pronoms avec et sans antécédent

Choisissiez le bon pronom relatif, encercler le, et les réécrire dans la vide. Pour numéro dix, faites votre propre exemple avec des choix de réponse, mais encercler le bon.

  1.       Je trouve le livre j’ai acheté hier.
  2.       Qui
  3.    Que
  4.       Dont
  5.       Donnez-moi le stylo     est sur la pupitre.
  6.       
  7.    Qui
  8.       Que
  9.       Sarah prend la colle Kurt avait besoin.
  10.    Dont
  11.       Que
  12.       Qui
  13.       Curtis voyage à Paris         elle va rencontrer son copain.
  14.       Dont
  15.       Que
  16.   
  17.       Julien a construit le bateau fait de lego Christina joue.
  18.       Auquel
  19.       Dont
  20.    Avec lequel
  21.       Prenez soin de saisir votre numéro de téléphone correctement,             nous ne pourrons pas vous répondre.
  22.    Sans quoi
  23.       Dont
  24.       Avec quoi
  25.       Christina parlait tellement vite, je ne savais pas                  elle parlait.
  26.       Ce dont
  27.    De quoi
  28.       Ce que
  29.       Miranda m’a montré les chocolats,                   j’avais envie de manger sont dans la boîte.
  30.       Tout ce dont
  31.       Ce que
  32.    Tous ceux que
  33.       Lucy joue avec une Barbie, j’avais envie.
  34.    Ce dont
  35.       Ce qui
  36.       Ce a qui
  37.   

Le jeu : Le professeur va diviser les élèves en deux ou trois équipes, selon le nombre d’étudiants. Les élèves vont se mettre debout, en ligne. Le professeur va écrire une phrase sur le tableau et la première personne de chaque équipe va écrire au tableau la réponse qu’ils pensent devrait remplir le vide. Chaque bonne réponse vaut un point pour l’équipe. Si personne ne reçoit la bonne réponse, les prochains élevés vont essayer, jusqu’au moment où il y a une bonne réponse. La première équipe qui reçoit 10 points gagnent un prix, choisis par le professeur. Les phrases que le professeur utilise peuvent être des exemples qu’il écrit en avance, ou il pourrait profiter du travail en partenaire et utiliser les exemples que les élèves ont écrits pour la question numéro dix dans les exercices.

math: opérations et géométrie

PLAN DE LEÇON-Bingo

Avant modifications faites sur place

Date : le 14 mars, 2017 Nom : Winter S.H., Erin S,  Kymber Z
Niveau : 3ème année Matière : Mathématiques
Durée : 15 minutes Observateurs/trices : Claire St.Cyr Power

Apprentissage Critique (AC):  AP-GV.8: Approfondit et démontre, de façon concrète, imagée et symbolique et à l’aide de phrases simples, une compréhension de la notion d’addition (nombres dont les solutions ne dépassent pas 100) et de la notion de soustraction (les faits de soustraction correspondants), y compris le développement du calcul mental dont les calculs ne dépassent pas 20.

Résultat d’apprentissage: 3N.5 Appliquer, pour déterminer les faits d’addition jusqu’à 18 et les faits de soustraction correspondants, des propriétés du nombre et des stratégies de calcul mental telles que : • se référer à un double connu; • obtenir 10; • utiliser la commutativité; • utiliser la propriété de zéro; • se servir de l’addition pour soustraire.

Stratégie ou activité choisie (ce que les élèves vont faire) :  Jouer un jeux de BINGO ou ils devront effectuer des opérations d’addition et de soustractions.

Amorce : Demande aux élèves s’ils ont déjà jouer au BINGO.  Cela nous indiquera aussi s’il faudra aller en grande détails lors de l’explication.

Étapes de développement :  Chaque élève recevra une carte de jeux sur laquelle est indiqué plusieurs problèmes d’addition et de soustraction.  Au début, ils auront quelques minutes pour effectuer les calculs et écrire des réponses pour les aiders.  Ensuite, on tira des nombres représentant la somme des calculs qu’ils ont fait.  S’ils ont cette nombre représenté sur leur carte, ils pourront le marquer par un X. Le gagnant sera le premier étudiant à faire un ligne de 5 X sur leur carte.

Clôture : Remercie les élèves d’avoir participer.

Astuces de gestion / Adaptation : Si le jeux termine trop vite, on peut continuer à jouer jusqu’à ce que quelqu’un a deux lignes, ou une carte noire (tous les espaces ont un X).

Évaluation : Comment allez-vous savoir que l’objectif est atteint ?  Si les élèves sont capables d’effectuer les calculs nécessaires.

Matériel didactique / ressources :  cartes de BINGO, crayons, numéros à piger

PLAN DE LEÇON- Bingo

Après modification faites sur place

Date : le 14 mars, 2017 Nom : Winter S.H., Erin S,  Kymber Z
Niveau : 2ème année Matière : Mathématiques
Durée : 40 minutes Observateurs/trices : Claire St.Cyr Power

Apprentissage Critique (AC):  AP-GV.8: Approfondit et démontre, de façon concrète, imagée et symbolique et à l’aide de phrases simples, une compréhension de la notion d’addition (nombres dont les solutions ne dépassent pas 100) et de la notion de soustraction (les faits de soustraction correspondants), y compris le développement du calcul mental dont les calculs ne dépassent pas 20.

Résultat d’apprentissage: 3N.5 Appliquer, pour déterminer les faits d’addition jusqu’à 18 et les faits de soustraction correspondants, des propriétés du nombre et des stratégies de calcul mental telles que : • se référer à un double connu; • obtenir 10; • utiliser la commutativité; • utiliser la propriété de zéro; • se servir de l’addition pour soustraire.

Stratégie ou activité choisie (ce que les élèves vont faire) :  Jouer un jeux de BINGO ou ils devront effectuer des opérations d’addition et de soustractions.

Amorce : Demande aux élèves s’ils ont déjà jouer au BINGO.  Cela nous indiquera aussi s’il faudra aller en grande détails lors de l’explication.

Étapes de développement :  Chaque élève recevra une carte de jeux sur laquelle est indiqué plusieurs problèmes d’addition et de soustraction.  L’enseignant pigera un papier du sac sur laquelle est écrit une équation.  L’enseignant lira l’équation et les élèves auront à le trouver sur leur carte de BINGO.  Pour marquer qu’ils l’ont trouver, ils devront faire le calcule et écrire la réponse dans la même boîte que l’équation.  Le jeux termine lorsqu’un élève remplit tous les boîtes d’une rangé (horizontale, vertical, diagonal).

Clôture : Remercie les élèves d’avoir participer.

Astuces de gestion / Adaptation : Si le jeux termine trop vite, on peut continuer à jouer jusqu’à ce que quelqu’un a deux lignes, ou une carte noire (tous les espaces ont un X).

Évaluation : Comment allez-vous savoir que l’objectif est atteint ?  Si les élèves sont capables d’effectuer les calculs nécessaires.

Matériel didactique / ressources :  cartes de BINGO, crayons, numéros à piger

PLAN DE LEÇON-Territoire

Date : le 8 mars 2017 Nom : Winter S.H., Erin S.,  Kymber Z.,
Niveau : 3ème année Matière : Mathématiques
Durée : 15 minutes Évaluatrice: Claire St.Cyr Power

 

Résultat d’apprentissage (RA) :  RA : 3FE.5

Appliquer sa compréhension de la notion de polygone régulier et polygone irrégulier (triangle, quadrilatère, pentagone, hexagone et octogone), y compris :

 

  • décrire;
  • comparer;
  • faire des tris.

 

Indicateur de réalisation (IR) :

  1. Examine des ensembles de polygones réguliers ou irréguliers, les classifie et les nomme en se basant uniquement sur le nombre de côtés.

Objectif langagier : Connaître la différence entre un carré et rectangle et si on approfondit on peut connaître la différence entre les différentes sortes de triangles. Autre vocabulaire discuter : les points, une lingue, les tours de rôles, territoire, plus que, moins que et stratégie.

Objectif affectif : Jouer de façon équitable et gagner ou perdre un jeu avec compassion.

Stratégie ou activité choisie (ce que les élèves vont faire) :

Règles du jeu :

  • À tour de rôle, les enfants tracent une ligne pour former un côté d’un carré. Seulement les lignes à l’horizontale et verticales, mais jamais à la diagonale. Il est interdit de croiser une ligne déjà tracée.
  • L’enfant qui trace la dernière ligne d’un carré y inscrit ses initiales et joue de nouveau.
  • Lorsque toutes les carrés sont faites, chacun compte le nombre de carrés portant ses initiales. La largeur d’un carré est proportionnelle a combien de points ça vaut. Une petite carré vaut 1 la prochaine largeur sera 4, etc. (Value de l’aire de surface comparer au plus petit, mais cela est trop profond pour cet âge alors on explique que les territoires plus larges valent plus que les petits.)

 

Amorce :

Demande : Selon vous, c’est quoi un carré? C’est quoi la différence entre un carré et un rectangle? Explique qu’en ce jeu on ne peut pas avoir les points pour les rectangles et alors le but est de former les carrés.

Démontrez un jeu. Avec le temps limité on montre les jeux finis et indique les rectangles qui n’ont pas de valeur en ce jeu.

Étapes de développement :

Mets les élèves en dyade avec une grille de jeu simple à commencer. Laisse-les jouer!

Clôture :

Discute les stratégies utiles des gagnants, demandent-les s’ils voient des autres façons de jouer ce jeu. Introduit le concept de utiliser les triangles ou autres formes géométriques pour pouvoir complexifier ce jeu.

Activités supplémentaires :

Utiliser les rectangles, triangles et autres polygones avec la même grille pour montrer la division de territoire maximum et complexe.

Matériel didactique / ressources :  

Page 26 et pages 83-89 dans le livre:

Bednarz Bourdage et al., Banque de jeux pour l’apprentissage des mathématiques au primaire, Modulo Éditeur, Mont-Royal, 2002

Culture autochtone

Description et techniques de danses traditionnelles autochtones

RA : 4IN.1 Mettre en évidence l’influence des Premières Nations et des Métis sur le façonnement de la Saskatchewan.

Indicateur : 4IN.1 (c) Explique la signification d’une célébration ou d’une cérémonie des Premières nations ou des Métis et sa contribution à la culture de la Saskatchewan, p. ex. le powwow, la suerie, la cérémonie de purification, la danse du soleil.

Objectif Langagier : D’apprendre des nouveaux mots au sujet des autochtones.

Durée de la leçon : 45 minutes

Matériels requis :

  • Vidéos de Youtube
  • Affiches
  • Marqueurs

Déroulement de la leçon :

Amorce : En quatre groupes, écrire ce qu’on sait et ce qu’on veut savoire à propos des danses traditionnelles autochtones.

Développement :

  • Regarder des vidéos de pow-wow
  • Discuter ce qu’on voit, ce qu’on sent en regardant et si ça nous inspirons. Décrire la danse ronde et le pow-wow

Clôture : On leur mettrait en groupes pour savoir ce que le pow-wow démontre du culture autochtones et ils vont faire un billet de sortie avec leur réponses.

Évaluation : Billet de sortie; un petit texte en groupe qui décrit leur conversation

Adaptation nécessaires/possibles :

  • Les groupes peuvent trouver des vidéos qu’ils pensent sont important et peuvent démontre au collègues.

 

Plan 2:

Atelier de Powwow

RA : 4CP.1 Exprimer ses idées par le biais des éléments de la danse y compris:

  • Les actions (Identifie les pas de danse tels que le schottische, la polka, le grapevine);
  • Le corps (les parties du corps guide le mouvement
  • L’énergie (la durée, la vitesse et la force);
  • Les interrelations (seul, avec partenaire, en groupe);
  • L’espace (les formes asymétriques et symétriques, et crée et montre les tracés)

Indicateur : 4CP1 (a) Utiliser des éléments dans la danse tels que les actions, le corps, l’énergie, les interrelations et l’espace pour exprimées les idées à propos de la Saskatchewan.

Objectif Langagier : Apprendre le vocabulaire Métis (ou Première Nation) pour les termes relier au pow-wow

Durée de la leçon : 90 minutes

Matériels requis :

  • Gymnase
  • Cadeaux pour les visiteurs
  • Matériels supplémentaire (si les visiteurs ont besoin d’avoir)

Déroulement de la leçon :

Amorce : Introduction des visiteurs et des danses qu’ils vont faire

Développement :

  • L’atelier sera fait par un danseur et un homme pour jouer le tambour. Le but serai d’enseigner au élèves les différents dances et rythmes associer à la danse traditionnelle.

Clôture : Donner le cadeaux et dire merci

Évaluation : participation

Adaptation nécessaires/possibles :

  • Support extra pour les élèves qui ont besoins
  • On préférait que les visiteurs soit capable de parler en francais, mais si non on pourrait traduire.

Plan 3:

Livre de David Bouchard

RA : 4CP.7 Créer des oeuvres visuelles qui expriment ses propres idées en:

  • S’inspirant de la Saskatchewan
  • En utilisant divers concepts visuels, formes et moyens d’expression.

Indicateur :

4CP.7 (c) Discute la façon dont les artistes sont souvent influencés par les traditions culturelles et artistiques et envisage d’intégrer des conventions traditionnelles ou artistiques dans son travaille.

4CP.7 (h) Discute de la façon dont ses travaux artistiques exprime, de manière unique, des idées sur lui-même sur la Saskatchewan.

4CP.7 (j) Intègre des idées traditionnelles ou des techniques artistiques dans ses travaux après l’étude d’un artiste ou d’une oeuvre.

Objectif Langagier : Développer le vocabulaire en cherchant les définitions de nouveaux mots.

Durée de la leçon : 60 minutes

Matériels requis :

  • Livre: Entre la Grande Ronde par David Bouchard
  • Papiers
  • Les crayons de couleurs

Déroulement de la leçon :

Amorce : Introduction du livre et de l’auteur

Développement :

  • Lecture du livre
  • Demanderai si il y a des mots qu’il ne comprend pas et troverai la définition,  et mettre ces mots au tableau comme banque de mots.
  • Individuellement dessiner un dessin qui décrit ce qui se passe dans le livre

Clôture : Demander aux élèves ce qu’ils pensent du livre et s’il correspond avec ce qu’on appris pendant l’atelier

Évaluation : Le travail; L’oeuvre d’art qui décrit le danse ronde et/ou le pow-wow, ca peut etre un dessin, un peinture, un danse, un sculpture, etc..

Ressources:

Bouchard, D., Willier S. (2008). Entre dans la grande danse ronde. Calgary, Alberta : Red Deer Press.

Inconnu [Sudbury.com]. (2016). Pow-wow dancing styles and meanings [fichier vidéo]. Repéré à https://www.youtube.com/watch?v=MONgmqIpaW8

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (2015) Programme d’Études d’Éducation Artistique 4e année. Regina, SK : Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. Repéré de https://www.edonline.sk.ca/bbcswebdav/library/curricula/Francais/Education_Artistique/Education_artistique_4_2015_IMM.pdf

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (2011) Programme d’Études de Science Humaines 4e année. Regina, SK : Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. Repéré de https://www.edonline.sk.ca/bbcswebdav/library/curricula/Francais/Sciences_Humaines/Sciences_Humaines_4_2011_IMM.pdf

Skeenum, A. [Aden Skeenum]. (2016). Onion lake round dance nov 27 2016 part 4 [fichier vidéo]. Repéré à https://www.youtube.com/watch?v=rG6qcQWPy3I

tw-tw-tw-twitter

Another platform that is important for the ECMP 355 class is twitter. I am personally not a fan of twitter at all. I used to have an account but I deleted it years ago and had to make a new one specifically for this course. I understand the possible benefits of twitter such as creating a community of supporters, following people with similar interests who can help you develop certain topics and also that it is accessible from anywhere in the world which means infinite possibilities as far as possible users to follow and learn from. However, I feel twitter isn’t the best platform to do this. I love blogs, where every post is though out and informative and longer than 140 characters. With twitter it is more of a back and forth platform that a one stop shop.  Twitter could be useful for everyone to share their ideas quickly all in one spot for a class, such as with saskedchat for educators. But for me I feel there are better places than twitter to get a bunch of ideas together like padlet. I was not a fan of the saskedchat because it was all so quick and the posts wouldn’t load fast enough for me to see all the tweets. I felt very lost and confused, and if an adult can feel that way, imagine a young student trying to do the same thing. The nice thing about padlet is it was all visible on one screen. Another thing I disliked was the limit on words. I continuously had to rewrite things to make it fit in the box and it not only changed my idea but it also made me miss questions. I love the idea of saskedchat, to have a bunch of educators sharing their ideas on education. But I do not like twitter!

Exploring the world of feedly

So as part of my ECMP 355 course we are asked to create a feedly in order to follow others blogs all on one platform. I personally think this is a great tool for some people who want to follow multiple blogs and have all the posts in the same place. I personally don’t love the site as much for my own use. I prefer following one or two blogs whose writers really speak to me and who I would want to comment and have a conversation to further develop their ideas.  I did however find some very interesting blogs by searching keywords that I find important such as; edtech, education and French. I would love to keep up with blogs such as Mindshift and French Language Blog. I am in school to teach French so the second blog is perfect for me to keep up with the modern slang and language, to keep up with the French trends and to show my future student that French is not a dead language.2017-05-22 (4)

The mindshift blog is a great education blog that talks about developing empathy and a sense of purpose as well as tips for educators in general. I love the posts on the mindshift blog and I think that their posts are incredibly insightful.

2017-05-22 (3)

All in all I do enjoy the feedly platform and will continue to use it to follow the blogs I enjoy and feel would help me become a better education and a more informed digital citizen.

Shaking things up

For my second learning project challenge I decided to try my hand on the barbeque. I have never once cooked on a barbeque and have honestly it was a little intimidating at first. My sister came in to visit me so I made some steaks, corn on the cob and baby potatoes to celebrate with everyone. I had to overcome a few problems with this post as the barbeque didn’t want to work and I had no idea how to properly cook the steaks to everyone’s liking (thankfully they were all medium-rare). Another challenge with the steaks was that there were three different cuts of meat which each required a different cook-time.  My friends were all super helpful when I didn’t know what to do, be that with the corn or the steaks. The potatoes were definitely the easiest part of the meal.

Snapchat-1213495166

This experience was frightening and exciting all at the same time. I must say that the steaks were cooked to perfection and I couldn’t have done it without the help of my friends and sister. This learning project started out daunting, but as it turn out I am almost considering throwing out my take-out drawer to try and cook more for myself, but that is still TBD.  Next time I am going to tackle a slightly bigger meal, possibly adding a dessert.

First attempt was not a complete failure!

For my learning project I have chosen to learn how to cook. As previously established, I am not the best cook. I can follow a recipe and have a few go-to’s when it comes to cooking like soup or shepherds pie. I decided to use Pinterest recipes and put my own little twist on some of them. My first attempt was a honey lemon chicken with asparagus and a hassleback potato. When making the recipe I had to half all the ingredients and also alter the amount of sauce I made.

chicken

The chicken took longer to cook than expected and also never got “golden” but I sure tasted good. And the potatoes turned out amazing I think I have found a new favorite!

potatoes

Although the whole process took a lot longer than take-out would have I enjoyed taking the time to make the food myself. After it was all said and done the food was delicious and I learned quite a few techniques that should help me in my next cooking experiment. Stay tuned to see what my next recipes will be! The recipes are all available on my Pinterest page if interested please go to my pintrest page.

Learning the art of cooking

I admit to being a single woman who lacks many fundamental skills in the kitchen. This is made even sadder due to the fact that I have worked in two professional kitchens. I am able to follow a recipe, be it in a cookie recipe or on the back of a box of hamburger helper. When I was taught how to make the menu items at my previous workplace I was able to keep up. But when it comes to cooking a whole meal, I am lost. I don’t know any salad recipes, or how to make a pot roast or whole chicken.

I have tried to grow my knowledge on this subject, but haven’t prioritized it until this week when I started looking into recipes for food instead of deserts (which happens to be my favorite part of the whole meal). Therefore I have started to save posts on Pinterest (https://www.pinterest.com/kymbee2008/recipes-to-cook/ ) and so far I have been nothing short of inspired by the delicious recipes I have found. Tonight I will begin my adventure in the art of cooking with;

a lemon honey chicken breast with asparagus: https://www.pinterest.com/pin/522417625515100888/

and some cheesy bacon hassle back potatoes: https://www.pinterest.com/pin/522417625515101399/

I am very optimistic but also open to the possibility of complete failure, stay tuned!

“…no one is born a great cook, one learns by doing.”
Julia Child, My Life in France

//assets.pinterest.com/js/pinit.js
 

Exploring technology to realize my dream

My name, for those of you who don’t know, is Kymber Zahar. I am currently entering my fourth year in Le bac. Le bac is an education program that helps young future educators take classes in French. This helps the students because they will have to teach the materials in French so this gives them the terminology in the right language. It also allows the professors to share resources in both French and English to help in the future. Teaching in French has always been my dream, but it can be quite difficult with this lack of funding and proper/modern resources. This course will give me a chance to find resources to help me realize my dream. Thankfully my program is quite small so the other people in my year all work together to create a great Fransaskois community at Le bac. This community became even closer when we all took a year to go to L’univeristé Laval in Quebec. We were all far from our loved ones so we became a small family ourselves. We explored the city, culture, and nightlife together as well as shared meals, such as the thanksgiving potluck which you can see below.

ulaval thankgiving

The ECMP355 course which is also known as introduction to computers in the classroom is exactly what I need in order to find new and fun ways to teach. This course will allow me to explore the internet for resources, create a community of educators to help me, and to find websites that I can use in my future classroom to connect not only with students but also with the parents. I love the idea of creating and maintaining a blog I could later use to share what my class will be doing so other teachers can contribute and appreciate my approach.

I had previously started this blog for my ECS 210 course but other than that am not exactly “TECH SAVY”. I will admit to loving the idea of blogging but am a little less keen when it comes to maintaining my blog and continuing to post after the course was done. I use Snapchat, Facebook and Pinterest, but had to create a twitter for my ECMP 355 course. To follow more on my journey through educational technology you can follow me on twitter at @kymberzahar.