Habitats-science 4

Plan de leçon #1

Unité : Les habitats et les communautés

Niveau : 4e année

Leçons préalables : (apprentissage acquis) Les élèves devaient déjà savoir les noms de plusieurs animaux et des places dans laquelle ils habitent. Le vocabulaire de base du climat, de météo devait être acquis. De plus, les élèves devraient savoir des noms de quelques places géographiques et des noms de plusieurs plantes.

Leçon 1- Plan de leçon pour les divers habitats

Résultat d’apprentissage :

4HC.2 Investiguer les structures et les comportements des plantes et des animaux qui leur permettent d’exister dans des habitats différents. [EN]

Indicateur de réalisation :

(a) Se questionne sur les raisons d’existence de plantes ou d’animaux dans différents habitats, p. ex. forme du rostre, couleur du marquage, types de pieds et branches épineuses/cour d’école, réserve d’espèces sauvages et berges de ruisseau.

(b) Établit des liens de dépendance entre chaque plante et animal particulier et leurs habitats respectifs, pour combler leurs besoins.

Objectif langagier : D’apprendre des mots clés pour les habitats différents et réviser des noms d’animaux. Par exemple, la forêt tropicale humide aura des mots clés comme: chaud, humide, canopée, équateur et des animaux comme un aras, un jaguar, une outre géante, un iguane, un piranha, un caïman, un singe, et un toucan. En plus, quelques plantes seront nommées comme les nénuphars, l’arbre à caoutchouc et la vigne de singe.

Amorce :  Questionnement sur les animaux communs et connus et leurs maisons et leurs habitats. Découvrir les qualités de l’environnement de chaque animal; leur nourriture, la température, leur comportement. Par exemple : Où habitent les écureuils? Qu’est-ce qu’ils mangent? Qu’est qu’ils aiment? Comment est-ce qu’il survit pendant l’hiver et l’été?

Développement : Autour de la salle de classe, on va placer des stations d’habitats. On va avoir la forêt boréale, la forêt tropicale humide, les montagnes, l’arctique, le désert, l’océan et les lacs. Chaque station va contenir un portrait pour un aspect visuel, des mots clés du climat ou l’environnement et une représentation interactive. De plus, chaque élève va être en dyade avec 10 animaux ou plantes qu’ils vont avoir besoin de placer dans leurs habitats respectifs. Quand ils auront terminé, on pourrait discuter les réponses comme grand groupe. On va questionner les élèves sur les aspects qui leur ont mené à faire leur choix. Aussi, pourquoi les animaux ne peux pas vivres dans d’autres habitats et pourquoi. Souligner et questionner les élèves sur les liens entre les animaux et plantes et leurs dépendances les unes des autres.

Matériel : Un ou deux portraits de chaque habitat, des mots clés pour chaque habitat, une représentation interactive de chaque habitat; du sable, de la glace, de l’eau, un vidéo sur iPad, etc., les images des différents animaux, des feuilles de papier blanches.

Mesure de sécurité : Dire aux enfants de ne pas toucher la glace pour trop long temps et de laver les mains après avoir touché tous les objets.

Activité : Les élèves vont trouver un partenaire et vont recevoir 10 animaux ou plantes. Ils vont discuter ensemble et trouver laquelle des animaux et plantes appartiennent à quelles habitat ou place.

 

Lien à l’ERE : Apprendre aux élèves que nous, comme humain, a des effets sur les habitats des animaux.

Clôture/Évaluation : Dessine votre animal dans son habitat ou dessine un habitat. Il faut inclure les mots clés ou une description du portrait. On vérifie la compréhension des habitats en regardant les mots et les dessins qu’ils ont faits.

Activité supplémentaire: Les élèves pourraient présenter leurs dessins à la classe s’il reste du temps.

Stratégie pédagogique : La leçon commencera par l’enseignement direct par questionnement, suivi par une activité interactive et ensuite un autre questionnement.

Références :

Dorling Kindersley Limited. (2017). DK find out! Récupéré sur Land habitats: https://www.dkfindout.com/us/animals-and-nature/habitats-and-ecosystems/land-habitats/

Ministère de l’éducation de la Saskatchewan. (2014). Les programmes d’études de la Saskatchewan. Récupéré sur Sciences 4: https://www.edonline.sk.ca/bbcswebdav/library/curricula/Francais/Sciences/Sciences_4_2014_IMM_FRAN.pdf

 

 

 

Plan de leçon #2

Unité : Les habitats et les communautés

Niveau : 4e année

Leçons préalables : Les divers habitats

Leçon 2- Plan de leçon pour l’importance du bison (exemple du projet)

Résultat d’apprentissage:

4HC.2 Déterminer les effets de la nature et des activités humaines sur les habitats naturels et les communautés.

Indicateur de réalisation:

(a) Discerne le rôle du savoir traditionnel des Premières Nations sur les plantes et les animaux, par la valeur, les soins et le respect qu’on leur accorde.

(d) Estime les répercussions des changements induits par la nature ou par les humains sur un habitat donné.

(e) Établit le lien entre la disparition ou l’extinction d’une plante ou d’un animal de la Saskatchewan, et la perte de son habitat.

(j) Propose des pistes d’action pour le maintien ou la restauration des habitats.

Objectif langagier : Les élèves vont apprendre plusieurs mots au sujet de parties du bison, les objets qui sont fabriqués par des parties du bison et les mots au sujet des habitats.

Amorce : Lecture animer du livre « Hommage au Bison ». Pendant la lecture les élèves peuvent poser des questions au sujet des bisons et des images et mots dans le livre. Si les élèves ne posent pas assez de questions, on va leur poser des questions.

Développement : L’enseignante aura préparé une présentation PowerPoint qui donne plusieurs informations au sujet du bison. Ça inclut les informations importantes et intéressantes (nourriture, taille, espérance de vie, etc.), les éléments de leur habitat (nom, climat, plantes, autres animaux, etc.), les effets des êtres humains sur les bisons et leur habitat ainsi que pour quoi ils ont disparu et l’effet que leur disparation a eu sur les premières nations. On va aussi présenter en plus de détails les éléments du livre « Hommage au Bison » et pour quoi cet animal est important dans la culture des Premières Nations.

Matériel : Hommage au Bison et une présentation PowerPoint.

Activité : Après la présentation les élèves vont être divisés en petits groupes (environ 4). Ils vont créer une liste des problèmes auxquels les Bisons font face et créer au moins deux solutions possibles.

Lien à l’ÈRE : L’élève va apprendre que tous les éléments d’un habitat (animaux, plantes, etc.) doivent être présentent pour garder l’équilibre. Quand il y a de grands changements, il peut avoir un impact négatif sur l’habitat et les animaux.

Clôture/Évaluation : À la fin de la leçon, les groupes vont présenter leur liste de problèmes et les solutions qu’ils proposent. Les élèves seraient notées selon leur participation en groupe et les informations dans leur présentation. Les élèves vont démontrer leur compréhension de la leçon en présentant les listes.

Stratégie pédagogique : La première partie de la leçon serait faite par la lecture à haute voix suivie par l’enseignement direct par démonstration et la discussion pour le développement. De plus, ce serait une étude de cas des Bisons.  L’activité en groupe est une discussion réfléchie.

Références :

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (2014). Les programmes. Récupéré sur Programmes d’études Sciences, 4e: https://www.edonline.sk.ca/bbcswebdav/library/curricula/Francais/Sciences/Sciences_4_2014_IMM_FRAN.pdf

Silverstone, J. (2016). Hommage au Bison. Regina: La nouvelle plume.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet de recherche

Unité : Les habitats et les communautés

Niveau : 4e année

Leçons préalables : Les divers habitats et l’importance du Bison

Sujet : Les habitats

Durée : 2 semaines (3 à 4 jours de recherche, 1 jour pour le brouillon, 3 à 4 jours à fabriquer et préparer leur présentation, 2 jours pour présenter à la classe)

Résultat d’apprentissage :

4HC.3 Déterminer les effets de la nature et des activités humaines sur les habitats naturels et les communautés.

Indicateurs de réalisation :

(d) Estime les répercussions des changements induits par la nature ou par les humains sur un habitat donné.

(f) Illustre par la danse, la musique, le théâtre, les arts visuels traditionnels et contemporains, l’impact des activités humaines sur l’habitat et la communauté.

(j) Propose des pistes d’action pour le maintien ou la restauration des habitats.

Objectif langagier : D’apprendre le nouveau vocabulaire associé à chaque habitat. Découvrir le nouveau vocabulaire en faisant de la recherche. Utiliser le français à l’orale pendant le projet lorsqu’il parle aux amis de classes et à l’enseignant.

Résumé du projet : En groupe de deux ou trois les élèves vont choisir un habitat parmi les suivants : la forêt boréale, les lacs, les prairies, les montagnes, l’océan, l’arctique, la forêt tropicale humide, le désert, la savane, les rivières et le récif de corail. Ils vont trouver les informations soulignées dans la grille d’évaluation, qui inclut 10 mots clés, les animaux, les plantes, les effets des humains et une solution qui sont associés à l’habitat choisi. Ils vont organiser les informations et le mettre dans une représentation visuelle qui contient au moins 2 images. De plus, ils vont présenter leur projet à la classe.

Question centrale : Qu’est-ce qui compose un habitat et qu’est-ce que c’est l’influence humaine sur l’habitat?

Développement : Les élèves vont faire de la recherche en utilisant les ressources fournies en classe pour trouver les informations nécessaires à propos de l’habitat qu’ils ont choisi. Ils vont travailler ensemble pour créer une présentation visuelle et orale de leur recherche. Ils vont avoir trois à quatre jours (cours de sciences) pour trouver les informations nécessaires. Ensuite, ils vont avoir une journée dans laquelle ils créent un brouillon de comment ils vont faire leur appui visuel (il peut utiliser cette journée s’ils n’ont pas fini la recherche). Ensuite, ils vont avoir trois à quatre jours de préparer, fabriquer et pratiquer leur présentation. Finalement, ils vont tous présenter dans le cadre de deux jours.

Matériel : Les ressources (des livres, des ordinateurs ou des iPads, des magazines, etc.), des ciseaux, du papier de construction, des feutres, des papiers de pancarte

Travaux et Présentations : Ce travail sera un travail de groupe dans laquelle les élèves doivent faire de la recherche et produire une présentation orale et visuelle. Par exemple, un Prezi, un PowerPoint, une pancarte, une boite à chaussure, etc. De plus, chaque groupe va devoir présenter devant la classe les informations qu’ils ont trouvées.

Évaluations : Pendant le travail, l’enseignant va circuler pour voir s’il travaille ensemble et parle en français. Lors de la présentation orale, les élèves vont aussi être évalués sur les aspects soulignés dans cette grille d’évaluation.

  Aspects Visuelle Présentation Orale Information Travail de groupe
Pauvre Mal organiser, pas d’images ou de mots clés.

(0 à 5 points)

Seulement une personne parle, désorganiser. On lit de notre feuille

(0 à 10 points)

-0 à 8 mots clés

– 0 à 5 animaux

– pas d’effet d’humain

(0 à 15 points)

Il y avait plusieurs conflits et ils n’étaient pas sur tache souvent. Parlait beaucoup en anglais

(0 à 10 points)

Adéquate Assez organiser. Des couleurs, des images et mots clés

(5 à 8 points)

On lit occasionnellement de notre feuille, tout le monde parle au moins une fois. Ils expliquent quelques mots clés et images

(10 à 15 points)

– 8 à 10 mots clés

– 5 à 10 animaux

– 0 plantes

– les effets des humains

– une solution pour aider

– Quelques ressources

(15 à 25 points)

Seulement quelques conflits et était sur tache la majorité du temps et parlait en français beaucoup

(10 à 15 points)

Bonne Organiser, beau, couleurs. Au moins 2 images et 10 mots clés.

(8 à 12 points)

Tout le monde parle, on ne lit presque pas de notre feuille. On explique des images et mots clés

(15 à 20 points)

-10 mots clés

-8 à 10 animaux

– quelques plants

– Les effets des humains (un exemple)

-Une solution pour aider

– 2 à 3 ressources

(25 à 35 points)

Peu de conflits qui sont résolus entre élèves, étaient sur tache et parlaient en français la majorité du temps

(15 à 18 points)

Excellent Très organiser et un aspect visuel stimulant. 3 à 5 images, 10 mots clés qui attirent l’attention.

(12 à 15 points)

Tout le monde parle également, on ne lit pas directement de la feuille, on explique tous les images et les mots clés. Il y a un ordre logique

(20 à 25 points)

– 10 mots clés

– 10 à 15 animaux

– 5 plantes

– Les effets des humains (plusieurs exemples)

– Une solution élaborée pour aider

– Au moins 3 ressources (au moins un livre)

(35 à 40 points)

Parlait toujours en français avec pas de conflits, on travailler ensemble et sur tache tout au long du projet

(18 à 20 points)

  /15 /25 /40 /20
Total               /100  

 

Ressources nécessaires : Il faut préparer de diverses ressources comme des livres, des sites internet, des manuels et des magazines.

Des exemples de livres :

  • L’extraordinaire aventure des animaux par Brendan Kearney
  • Les maisons des animaux par Philippe Ug
  • Mon encyclopédie des animaux par Gallimard Jeunesse

Des exemples de sites d’internet :

Références :

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (2014). Les programmes. Récupéré sur Programmes d’études Sciences, 4e: https://www.edonline.sk.ca/bbcswebdav/library/curricula/Francais/Sciences/Sciences_4_2014_IMM_FRAN.pdf

 

 

 

 

 

Plan de leçon #3

Unité : Les habitats et les communautés

Niveau : 4e année

Leçons préalables : Les divers habitats, l’importance du Bison et le projet de recherche-les habitats.

Leçon 3 – Plan de leçon pour l’amélioration de notre habitat et notre communauté

Résultat d’apprentissage :

4HC.3 Déterminer les effets de la nature et des activités humaines sur les habitats naturels et les communautés.

Indicateur de réalisation :

(d) Estime les répercussions des changements induits par la nature ou par les humains sur un habitat donné.

(e) Établit le lien entre la disparition ou l’extinction d’une plante ou d’un animal de la Saskatchewan, et la perte de son habitat.

(j) Propose des pistes d’action pour le maintien ou la restauration des habitats.

Objectif langagier : Réutiliser les mots de vocabulaire appris pendant l’unité.

Amorce : Les élèves vont faire un survol des sujets des projets fait par la classe. Au tableau, l’enseignante va écrire tous les sujets. On va ensuite les classer selon leur habitat. L’habitat qui nous intéresse le plus pour cette leçon c’est la nôtre, donc on va les encercler. Ensuite on va ajouter plus de suggestions pour améliorer notre habitat communautaire.

Développement : Après avoir fait des suggestions pour améliorer notre habitat, les élèves et l’enseignante vont voter pour un sujet qui leur intéresse. Selon leur intérêt la classe va créer un plan pour améliorer l’habitat et possiblement réintroduire une plante ou animal qui est disparu si possible.

Matériel : Tableau, marqueurs, ordinateurs, livres, journaux et feuilles de notes.

Activité : La classe va travailler ensemble pour créer un plan qui sera réalisé plus tard dans l’année pour améliorer l’habitat de la communauté. On peut utiliser des livres et l’internet pour trouver plus d’information pour avoir un plan très clair et précis.

Lien à l’ÈRE : Les élèves vont distinguer les éléments de notre habitat et les facteurs qui le détruisent pour finalement essayer de régler au moins un des problèmes.

Clôture/Évaluation : Après avoir créé un plan ensemble, la classe va faire un horaire pour réaliser le plan. Ça sera noté par participation.

Activité supplémentaire/Évaluation : Si la classe ne peut pas choisir entre certains sujets, on peut soit essayer de les combler ou avoir deux projets.

Stratégie pédagogique : les stratégies utiliser sont la résolution de problèmes, le remue-méninge, la discussion et un projet de recherche.

Références :

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (2014). Les programmes. Récupéré sur Programmes d’études Sciences, 4e: https://www.edonline.sk.ca/bbcswebdav/library/curricula/Francais/Sciences/Sciences_4_2014_IMM_FRAN.pdf

Advertisements

Pronoms relatifs

Plan de leçon – les pronoms relatifs

Date : le vendredi 4 novembre, 2016

Nom : Kymber, Christina et Calida

Niveau : étudiants de l’université                                                                 

Matière scolaire : Les paquets de feuilles, le power-point, les exercices, des crayons, un tableau blanc, des marqueurs et un prix.
Durée : 1 heure                                                       

Observateur/observatrice : Les étudiantes de la classe Francais 301

Résultat d’apprentissage : L’étudiant connais ce que c’est les pronoms relatifs, et les pronoms relatifs sans antécédent, et connaître leurs critères, ce que le pronom remplace, et quand les utilisés.

Indicateur de réalisation : L’étudiant sera capable de définir, appliquer, et identifier les pronoms relatifs et les pronoms relatifs sans antécédent.

Objectif langagier : L’étudiant sera capable d’utiliser les pronoms relatifs et les pronoms relatifs sans antécédent dans la vie quotidien.

Objectif affectif / activité choisie : Chaque étudiant va recevoir un paquet de feuilles avec des vides qu’il faut remplire en suivant un power point qu’on va présenter. Le power point explique les fonctions des pronoms relatifs et qu’est-ce c’est un antécédent. Après la présentation de power point, on diviserait les étudiants en groupe de deux pour pratiquer avec des exercices, qu’on va corriger ensemble. Finalement, on fera un jeu au tableau en équipes.

Amorce : Les paquets de feuilles qu’on va distribuer parmi les étudiants auront la même information que le power point. Le bût des vides est que les étudiants portent attention pendant la présentation. La première partie de la présentation va décrire les pronoms relatifs, les antécédents et les différents fonctions de chacun des pronoms. La deuxième partie de la présentation va expliquer les deux cas où  les pronoms relatifs sans antécédent sont utilisés.

Étapes de développement (démarche de la leçon) : Les étudiants vont être mis en partenaires pour travailler les exercices, après quinze minutes nous allons les corriger ensemble.  


Clôture : On va jouer un jeu avec le étudiants pour pratiquer les pronoms relatifs avec et sans antécédent.


Évaluation (comment savoir que l’objectif est atteint?) : En corrigeant les exercices et en jouant le jeu, chaque étudiant sera capable de mettre les pronoms relatifs en pratique.

 

 

 

 

 

 

Les pronoms relatifs

Un pronom relatif est un _________ (mot) qui remplace un ___________ (nom), que l’on appelle __________________  (antécédent) et qui introduit une _____________________ (subordonnée relative).

Pour bien choisir le pronom relatif, il importe de connaître sa fonction au sein de la phrase subordonnée.

​Pour trouver la fonction du pronom relatif, on disjoint la phrase ____________ (principale) (P1) et la phrase _________________ (subordonnée) (P2) en deux phrases autonomes:

P1: Le gâteau était délicieux.
P2: J’ai mangé le gâteau.

Le gâteau ______ (que) j’ai mangé était délicieux.

Formes

  1. « Qui » est le pronom relatif ___________ (sujet). Il remplace un nom de personne ou un nom de chose.

Ex. Il avait fait des voyages qui l’avaient enrichi.

  1. « Que » est le pronom relatif ___________________ (objet direct). Il remplace un nom de personne ou un nom de chose.

Ex. Le chien que tu as acheté.

  1. « Dont » replace ________ (de) et un nom. Dont est place immédiatement ________ (après) l’antécédent.

Ex. J’ai plusieurs amis dont les enfants d’intéressent aux ordinateurs. (dont = de mes amis)

  1. « Lequel » s’emploie après un _______________ (préposition); il remplace un nom de personne ou un nom de chose.
  Masculin Féminin
Singulier lequel laquelle
Pluriel lesquels lesquelles

     Ex. Mes amis ont une fille pour laquelle ils ont tout sacrifié.

 

 

 

Nom : __________________ Date : _______________

 

Les pronoms relatifs sans antécédent

Les pronoms relatifs sans ____________(antécédent) les plus ____________ (fréquents) sont : ce qui, ce que, ce dont, ce à quoi, avec quoi, sans quoi, tout ce qui/que/dont, de quoi.

Il y a deux cas où on utilise un pronom relatif sans antécédent :

  1. On utilise un __________(pronom relatif) sans antécédent quand le pronom ne ___________ (remplace) rien.

Par exemple : C’est exactement ce à quoi j’ai pensé à quand les nouvelles sont sorties hier soir.

Ce à quoi ne remplace rien dans la phrase. Nous ne savons pas à quoi le sujet a pensé, dont ce à quoi est un pronom relatif sans antécédent.

  1. On voit aussi un pronom relatif dans les cas où le pronom ___________(remplace) toute une ___________(phrase).

Par exemple : Julien fait ses devoirs, ce que je ne comprends pas.

Les deux phrase que nous avons mis ensemble sont : Julien fait ses devoirs. Je ne comprends pas que Julien fait ses devoirs.

En utilisant les pronoms relatifs nous pouvons éviter de la répétition.

 

 

 

Les pronoms relatifs sans antécédent exemples

Ce qui- « Ce qui » remplace un sujet ( un sujet de est )

Exemple : C’est que nous aurons des examens quelques jours avant Noël, ce qui est une malchance.

Ce que- On utilise « ce que » quand ça remplace un complément d’un objet direct.

Exemple : Je ne comprend pas ce que vous dites.

Ce dont- On utilise « ce dont » après la préposition de

Exemple : Cherche dans tout tes vêtements ce dont tu aurais besoin pour nos vacances en Europe.

Ce à quoi, avec quoi, sans quoi- On utilise sans quoi quand nous pouvons le remplacer par « si non ». Tous les trois sont des objets de prépositions.

Exemple : Tu dois étudier tes notes de classes, sans quoi tu n’auras pas de bonnes notes.

Tout ce qui/que/dont- On utilise ceci pour remplacer « everything »

Exemple : Les scientifiques veulent prouver si c’était Dieu qui a créé tout ce qui existe sur la terre.

De quoi- « De quoi » se trouve dans les expressions : avoir de quoi payer, manger, vivre, donner de quoi manger .

Exemple : Dans certains pays, les personnes n’ont pas de quoi manger.

 

 

 

 

Les exercices

Nom:

Date:

Les pronoms avec et sans antécédent

Choisissiez le bon pronom relatif, encercler le, et les réécrire dans la vide. Pour numéro dix, faites votre propre exemple avec des choix de réponse, mais encercler le bon.

  1.       Je trouve le livre j’ai acheté hier.
  2.       Qui
  3.    Que
  4.       Dont
  5.       Donnez-moi le stylo     est sur la pupitre.
  6.       
  7.    Qui
  8.       Que
  9.       Sarah prend la colle Kurt avait besoin.
  10.    Dont
  11.       Que
  12.       Qui
  13.       Curtis voyage à Paris         elle va rencontrer son copain.
  14.       Dont
  15.       Que
  16.   
  17.       Julien a construit le bateau fait de lego Christina joue.
  18.       Auquel
  19.       Dont
  20.    Avec lequel
  21.       Prenez soin de saisir votre numéro de téléphone correctement,             nous ne pourrons pas vous répondre.
  22.    Sans quoi
  23.       Dont
  24.       Avec quoi
  25.       Christina parlait tellement vite, je ne savais pas                  elle parlait.
  26.       Ce dont
  27.    De quoi
  28.       Ce que
  29.       Miranda m’a montré les chocolats,                   j’avais envie de manger sont dans la boîte.
  30.       Tout ce dont
  31.       Ce que
  32.    Tous ceux que
  33.       Lucy joue avec une Barbie, j’avais envie.
  34.    Ce dont
  35.       Ce qui
  36.       Ce a qui
  37.   

Le jeu : Le professeur va diviser les élèves en deux ou trois équipes, selon le nombre d’étudiants. Les élèves vont se mettre debout, en ligne. Le professeur va écrire une phrase sur le tableau et la première personne de chaque équipe va écrire au tableau la réponse qu’ils pensent devrait remplir le vide. Chaque bonne réponse vaut un point pour l’équipe. Si personne ne reçoit la bonne réponse, les prochains élevés vont essayer, jusqu’au moment où il y a une bonne réponse. La première équipe qui reçoit 10 points gagnent un prix, choisis par le professeur. Les phrases que le professeur utilise peuvent être des exemples qu’il écrit en avance, ou il pourrait profiter du travail en partenaire et utiliser les exemples que les élèves ont écrits pour la question numéro dix dans les exercices.

math: opérations et géométrie

PLAN DE LEÇON-Bingo

Avant modifications faites sur place

Date : le 14 mars, 2017 Nom : Winter S.H., Erin S,  Kymber Z
Niveau : 3ème année Matière : Mathématiques
Durée : 15 minutes Observateurs/trices : Claire St.Cyr Power

Apprentissage Critique (AC):  AP-GV.8: Approfondit et démontre, de façon concrète, imagée et symbolique et à l’aide de phrases simples, une compréhension de la notion d’addition (nombres dont les solutions ne dépassent pas 100) et de la notion de soustraction (les faits de soustraction correspondants), y compris le développement du calcul mental dont les calculs ne dépassent pas 20.

Résultat d’apprentissage: 3N.5 Appliquer, pour déterminer les faits d’addition jusqu’à 18 et les faits de soustraction correspondants, des propriétés du nombre et des stratégies de calcul mental telles que : • se référer à un double connu; • obtenir 10; • utiliser la commutativité; • utiliser la propriété de zéro; • se servir de l’addition pour soustraire.

Stratégie ou activité choisie (ce que les élèves vont faire) :  Jouer un jeux de BINGO ou ils devront effectuer des opérations d’addition et de soustractions.

Amorce : Demande aux élèves s’ils ont déjà jouer au BINGO.  Cela nous indiquera aussi s’il faudra aller en grande détails lors de l’explication.

Étapes de développement :  Chaque élève recevra une carte de jeux sur laquelle est indiqué plusieurs problèmes d’addition et de soustraction.  Au début, ils auront quelques minutes pour effectuer les calculs et écrire des réponses pour les aiders.  Ensuite, on tira des nombres représentant la somme des calculs qu’ils ont fait.  S’ils ont cette nombre représenté sur leur carte, ils pourront le marquer par un X. Le gagnant sera le premier étudiant à faire un ligne de 5 X sur leur carte.

Clôture : Remercie les élèves d’avoir participer.

Astuces de gestion / Adaptation : Si le jeux termine trop vite, on peut continuer à jouer jusqu’à ce que quelqu’un a deux lignes, ou une carte noire (tous les espaces ont un X).

Évaluation : Comment allez-vous savoir que l’objectif est atteint ?  Si les élèves sont capables d’effectuer les calculs nécessaires.

Matériel didactique / ressources :  cartes de BINGO, crayons, numéros à piger

PLAN DE LEÇON- Bingo

Après modification faites sur place

Date : le 14 mars, 2017 Nom : Winter S.H., Erin S,  Kymber Z
Niveau : 2ème année Matière : Mathématiques
Durée : 40 minutes Observateurs/trices : Claire St.Cyr Power

Apprentissage Critique (AC):  AP-GV.8: Approfondit et démontre, de façon concrète, imagée et symbolique et à l’aide de phrases simples, une compréhension de la notion d’addition (nombres dont les solutions ne dépassent pas 100) et de la notion de soustraction (les faits de soustraction correspondants), y compris le développement du calcul mental dont les calculs ne dépassent pas 20.

Résultat d’apprentissage: 3N.5 Appliquer, pour déterminer les faits d’addition jusqu’à 18 et les faits de soustraction correspondants, des propriétés du nombre et des stratégies de calcul mental telles que : • se référer à un double connu; • obtenir 10; • utiliser la commutativité; • utiliser la propriété de zéro; • se servir de l’addition pour soustraire.

Stratégie ou activité choisie (ce que les élèves vont faire) :  Jouer un jeux de BINGO ou ils devront effectuer des opérations d’addition et de soustractions.

Amorce : Demande aux élèves s’ils ont déjà jouer au BINGO.  Cela nous indiquera aussi s’il faudra aller en grande détails lors de l’explication.

Étapes de développement :  Chaque élève recevra une carte de jeux sur laquelle est indiqué plusieurs problèmes d’addition et de soustraction.  L’enseignant pigera un papier du sac sur laquelle est écrit une équation.  L’enseignant lira l’équation et les élèves auront à le trouver sur leur carte de BINGO.  Pour marquer qu’ils l’ont trouver, ils devront faire le calcule et écrire la réponse dans la même boîte que l’équation.  Le jeux termine lorsqu’un élève remplit tous les boîtes d’une rangé (horizontale, vertical, diagonal).

Clôture : Remercie les élèves d’avoir participer.

Astuces de gestion / Adaptation : Si le jeux termine trop vite, on peut continuer à jouer jusqu’à ce que quelqu’un a deux lignes, ou une carte noire (tous les espaces ont un X).

Évaluation : Comment allez-vous savoir que l’objectif est atteint ?  Si les élèves sont capables d’effectuer les calculs nécessaires.

Matériel didactique / ressources :  cartes de BINGO, crayons, numéros à piger

PLAN DE LEÇON-Territoire

Date : le 8 mars 2017 Nom : Winter S.H., Erin S.,  Kymber Z.,
Niveau : 3ème année Matière : Mathématiques
Durée : 15 minutes Évaluatrice: Claire St.Cyr Power

 

Résultat d’apprentissage (RA) :  RA : 3FE.5

Appliquer sa compréhension de la notion de polygone régulier et polygone irrégulier (triangle, quadrilatère, pentagone, hexagone et octogone), y compris :

 

  • décrire;
  • comparer;
  • faire des tris.

 

Indicateur de réalisation (IR) :

  1. Examine des ensembles de polygones réguliers ou irréguliers, les classifie et les nomme en se basant uniquement sur le nombre de côtés.

Objectif langagier : Connaître la différence entre un carré et rectangle et si on approfondit on peut connaître la différence entre les différentes sortes de triangles. Autre vocabulaire discuter : les points, une lingue, les tours de rôles, territoire, plus que, moins que et stratégie.

Objectif affectif : Jouer de façon équitable et gagner ou perdre un jeu avec compassion.

Stratégie ou activité choisie (ce que les élèves vont faire) :

Règles du jeu :

  • À tour de rôle, les enfants tracent une ligne pour former un côté d’un carré. Seulement les lignes à l’horizontale et verticales, mais jamais à la diagonale. Il est interdit de croiser une ligne déjà tracée.
  • L’enfant qui trace la dernière ligne d’un carré y inscrit ses initiales et joue de nouveau.
  • Lorsque toutes les carrés sont faites, chacun compte le nombre de carrés portant ses initiales. La largeur d’un carré est proportionnelle a combien de points ça vaut. Une petite carré vaut 1 la prochaine largeur sera 4, etc. (Value de l’aire de surface comparer au plus petit, mais cela est trop profond pour cet âge alors on explique que les territoires plus larges valent plus que les petits.)

 

Amorce :

Demande : Selon vous, c’est quoi un carré? C’est quoi la différence entre un carré et un rectangle? Explique qu’en ce jeu on ne peut pas avoir les points pour les rectangles et alors le but est de former les carrés.

Démontrez un jeu. Avec le temps limité on montre les jeux finis et indique les rectangles qui n’ont pas de valeur en ce jeu.

Étapes de développement :

Mets les élèves en dyade avec une grille de jeu simple à commencer. Laisse-les jouer!

Clôture :

Discute les stratégies utiles des gagnants, demandent-les s’ils voient des autres façons de jouer ce jeu. Introduit le concept de utiliser les triangles ou autres formes géométriques pour pouvoir complexifier ce jeu.

Activités supplémentaires :

Utiliser les rectangles, triangles et autres polygones avec la même grille pour montrer la division de territoire maximum et complexe.

Matériel didactique / ressources :  

Page 26 et pages 83-89 dans le livre:

Bednarz Bourdage et al., Banque de jeux pour l’apprentissage des mathématiques au primaire, Modulo Éditeur, Mont-Royal, 2002

Culture autochtone

Description et techniques de danses traditionnelles autochtones

RA : 4IN.1 Mettre en évidence l’influence des Premières Nations et des Métis sur le façonnement de la Saskatchewan.

Indicateur : 4IN.1 (c) Explique la signification d’une célébration ou d’une cérémonie des Premières nations ou des Métis et sa contribution à la culture de la Saskatchewan, p. ex. le powwow, la suerie, la cérémonie de purification, la danse du soleil.

Objectif Langagier : D’apprendre des nouveaux mots au sujet des autochtones.

Durée de la leçon : 45 minutes

Matériels requis :

  • Vidéos de Youtube
  • Affiches
  • Marqueurs

Déroulement de la leçon :

Amorce : En quatre groupes, écrire ce qu’on sait et ce qu’on veut savoire à propos des danses traditionnelles autochtones.

Développement :

  • Regarder des vidéos de pow-wow
  • Discuter ce qu’on voit, ce qu’on sent en regardant et si ça nous inspirons. Décrire la danse ronde et le pow-wow

Clôture : On leur mettrait en groupes pour savoir ce que le pow-wow démontre du culture autochtones et ils vont faire un billet de sortie avec leur réponses.

Évaluation : Billet de sortie; un petit texte en groupe qui décrit leur conversation

Adaptation nécessaires/possibles :

  • Les groupes peuvent trouver des vidéos qu’ils pensent sont important et peuvent démontre au collègues.

 

Plan 2:

Atelier de Powwow

RA : 4CP.1 Exprimer ses idées par le biais des éléments de la danse y compris:

  • Les actions (Identifie les pas de danse tels que le schottische, la polka, le grapevine);
  • Le corps (les parties du corps guide le mouvement
  • L’énergie (la durée, la vitesse et la force);
  • Les interrelations (seul, avec partenaire, en groupe);
  • L’espace (les formes asymétriques et symétriques, et crée et montre les tracés)

Indicateur : 4CP1 (a) Utiliser des éléments dans la danse tels que les actions, le corps, l’énergie, les interrelations et l’espace pour exprimées les idées à propos de la Saskatchewan.

Objectif Langagier : Apprendre le vocabulaire Métis (ou Première Nation) pour les termes relier au pow-wow

Durée de la leçon : 90 minutes

Matériels requis :

  • Gymnase
  • Cadeaux pour les visiteurs
  • Matériels supplémentaire (si les visiteurs ont besoin d’avoir)

Déroulement de la leçon :

Amorce : Introduction des visiteurs et des danses qu’ils vont faire

Développement :

  • L’atelier sera fait par un danseur et un homme pour jouer le tambour. Le but serai d’enseigner au élèves les différents dances et rythmes associer à la danse traditionnelle.

Clôture : Donner le cadeaux et dire merci

Évaluation : participation

Adaptation nécessaires/possibles :

  • Support extra pour les élèves qui ont besoins
  • On préférait que les visiteurs soit capable de parler en francais, mais si non on pourrait traduire.

Plan 3:

Livre de David Bouchard

RA : 4CP.7 Créer des oeuvres visuelles qui expriment ses propres idées en:

  • S’inspirant de la Saskatchewan
  • En utilisant divers concepts visuels, formes et moyens d’expression.

Indicateur :

4CP.7 (c) Discute la façon dont les artistes sont souvent influencés par les traditions culturelles et artistiques et envisage d’intégrer des conventions traditionnelles ou artistiques dans son travaille.

4CP.7 (h) Discute de la façon dont ses travaux artistiques exprime, de manière unique, des idées sur lui-même sur la Saskatchewan.

4CP.7 (j) Intègre des idées traditionnelles ou des techniques artistiques dans ses travaux après l’étude d’un artiste ou d’une oeuvre.

Objectif Langagier : Développer le vocabulaire en cherchant les définitions de nouveaux mots.

Durée de la leçon : 60 minutes

Matériels requis :

  • Livre: Entre la Grande Ronde par David Bouchard
  • Papiers
  • Les crayons de couleurs

Déroulement de la leçon :

Amorce : Introduction du livre et de l’auteur

Développement :

  • Lecture du livre
  • Demanderai si il y a des mots qu’il ne comprend pas et troverai la définition,  et mettre ces mots au tableau comme banque de mots.
  • Individuellement dessiner un dessin qui décrit ce qui se passe dans le livre

Clôture : Demander aux élèves ce qu’ils pensent du livre et s’il correspond avec ce qu’on appris pendant l’atelier

Évaluation : Le travail; L’oeuvre d’art qui décrit le danse ronde et/ou le pow-wow, ca peut etre un dessin, un peinture, un danse, un sculpture, etc..

Ressources:

Bouchard, D., Willier S. (2008). Entre dans la grande danse ronde. Calgary, Alberta : Red Deer Press.

Inconnu [Sudbury.com]. (2016). Pow-wow dancing styles and meanings [fichier vidéo]. Repéré à https://www.youtube.com/watch?v=MONgmqIpaW8

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (2015) Programme d’Études d’Éducation Artistique 4e année. Regina, SK : Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. Repéré de https://www.edonline.sk.ca/bbcswebdav/library/curricula/Francais/Education_Artistique/Education_artistique_4_2015_IMM.pdf

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (2011) Programme d’Études de Science Humaines 4e année. Regina, SK : Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. Repéré de https://www.edonline.sk.ca/bbcswebdav/library/curricula/Francais/Sciences_Humaines/Sciences_Humaines_4_2011_IMM.pdf

Skeenum, A. [Aden Skeenum]. (2016). Onion lake round dance nov 27 2016 part 4 [fichier vidéo]. Repéré à https://www.youtube.com/watch?v=rG6qcQWPy3I